Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 23:47

Ah ! Rien de tel que les concours pour vous donner l’envie de refaire de la fig. Et pour craquer sur de nouvelles pièces qui finiront soit dans un placard soit sur un socle digne de ce nom.
A l’occasion des concours de Montrouge et du Salute, j’ai pu jeté mon dévolu sur 3 pièces des gammes Origen Art et Studio Mc Vey.

Quick review(s)

Plutôt qu’une review classique (conditionnement, tirages…), je m’attarderais surtout sur la sculpture et la pièce en elle-même.

1ère pièce Mc Vey : Jetgirl

Quick review(s)
Quick review(s)
Quick review(s)

La sculpture est signée Jacques-Alexandre Gillois. Fidèle à lui-même, il réalise ici un super boulot. A mon sens la mise en 3d dépasse même le concept qui comporte quelques raccourcis.
Le thème fait un peu réchauffé, c’est du steampunk comme on a déjà pu le voir ailleurs. Je suis toujours passé à côté de ce style, c’était donc l’occasion de se laisser tenter !!
La pièce est un peu chargée mais c’est le concept qui veut çà. Fort heureusement, les détails sont bien finis et ressortent parfaitement.

2ème pièce Mc Vey : Zeeona

Quick review(s)
Quick review(s)
Quick review(s)

Cette fois-ci, la pièce est de Yannick Hennebo. Après achat je suis moins conquis par le modèle. Je trouve le concept plus attirant que la sculpture. Même si cette dernière fonctionne, la dynamique du corps et de la chevelure est plus efficace sur le dessin de Roberto Cirillo.
De plus, certaines finitions sont un peu rapides (détail des tentacules, cheveux, visage). Malgré cela, çà reste une belle pièce avec une compo originale et réussie.

El fin de la Batalla (Origen Art)

Quick review(s)
Quick review(s)
Quick review(s)
Quick review(s)

La figurine est l’œuvre de Pedro Fernandez Ramos. La sculpture est très maîtrisée, ce qui ne surprendra pas ceux qui connaissent les travaux du Monsieur. L’approche est très réaliste (un peu trop ?) dans les proportions et le rapport d’échelle des détails. Je dis « un peu trop » parce que celà donne des détails très fins qui risquent de rendre la peinture assez délicate. Dans la même idée, les plis sont parfois très peu marqués ce qui donnent des surfaces un peu pauvres par moment et qu'il faudra venir habiller par le biais de la peinture : pièce technique en somme ! Une sculpture davantage graphique serait parfois la bienvenue.

Verdict final :
La Jetgirl est un vrai coup de cœur. J’avais en tête de démarrer une sculpture similaire, donc cet achat tombe à point nommé. L’assemblage sera aisé étant donné que c’est du monobloc. Oui oui, vous avez bien lu, une seule pièce pour cette perle !! Je prévois peut-être une modif ou deux mais çà devrait être léger. Le gros du boulot sera pour le socle. Affaire à suivre...
Je vais surement avancé le montage de la pièce Origen Art. Cà reste une référence intéressante sur l’établi de sculpture en attendant l’inspiration pour la mise de couleur.
Le bilan est plus mitigé pour Zeeona qui devra attendre son tour dans un tiroir déjà plein de résines.

A suivre :
Lord Death de Simon Miniatures et Battle Chick de Nocturna Models

1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 16:51

Je me suis longtemps demandé comment j'allais l'annoncer.
Vidéo youtube? - "non! déjà fait"
Déclaration à la presse? - "je passe pas bien à l'écran" (hein Stéphane!)
Statut Facebook? - "trop convenu!"

Et puis c'est pas trop mon style de faire un article "Moi Je..." . Mais d'un autre côté faudra bien l'annoncer un jour. Certes!

Ce serait bien si je trouvais un moyen de le dire mais sans le dire (hihi c'est pas simple d'être dans ma tête des fois^^). Bon allez je me lance!!

Tout ce baratin pour annoncer que d'ici un mois et demi, je démarre un poste de Miniature Designer au sein du Studio Citadel de Games Workshop.

Max, Edgar! I'm coming!! ;)



SDC16808.jpg

Skiv

2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 23:33

"Bon sang c'est quoi le mot de passe pour accéder au panneau administrateur?? Ah oui, je l'ai !!"

 Voici un petit article sur le making of du trident que j'ai réalisé pour la sculpture d'Aquaman actuellement en cours.
Alors pour ceux qui ne savent pas Aquaman c'est lui:
http://images2.wikia.nocookie.net/__cb20110817210325/aquaman/images/4/48/Aquaman_Orin.jpg
Classe hein?!

Enfin là ce qui va nous intéresser c'est son arme. J'ai choisi de reprendre le design de l'image ci-dessus mais il existe pas mal de variantes quant à la forme du trident.

La solution la plus évidente pour le modéliser en 3D me semblait être l'utilisation de tiges en laiton pour des raisons de simplicité et de solidité aussi. Je devais également prendre en compte le fait que l'ensemble finalisé devrait passer au four. Et puis je dois dire que depuis ma dernière expérience, je commence à apprécier le travail du métal!

La première étape consiste à figer la forme et la taille voulue au travers d'un dessin sur papier.
Je viendrais régulièrement superposer le wip du trident sur ce gabarit pour m'assurer que le montage part dans la bonne direction.
DSCN2932
 
 Je sélectionne les différents diamètres de tiges qui serviront de base : 0.7 pour la tige centrale et 0.5mm pour les ramifications.

 Afin d'assurer la solidité de l'ensemble, il était plus judicieux que les fers (ou pointes) soient liés directement au corps de l'arme ce qui signifie prolonger l'armature jusqu'à l'extrémité de la pointe. Pour ce faire, je viens simplement écraser le bout de la tige en la martelant. La mise en forme se fait sur une surface métallique (idéalement une mini-enclume mais comme je n'en ai pas j'ai dû improviser!). En frappant sur une face puis l'autre on obtient une surface parfaitement plate, large (c'est important) et lisse d'environ un dizième de millimètre. Si des irrégularités subsistent, un léger ponçage les fera disparaître.
Sur la photo ci-dessous on peut voir plusieurs essais avant façonnage.

wip trident

Le façonnage justement, il s'agit de donner une forme en losange à la partie aplatie que l'on vient de créer. Pour celà, je dégrossis à la pince coupante puis j'affine au dremel et enfin au papier de verre (grains très fins).

A ce stade, il manque encore le volume. J'utilise du milliput ou un mélange milliput/green stuff que je viendrais polir, toujours au papier de verre, après séchage.

Avant de réaliser les "dents" les plus extérieures, je fais le montage des trois premières. L'enchevêtrement des tiges nécessite de chanfreiner celles-ci sur la moitié de leur section à chaque intersection de deux tiges. La théorie est simple, la pratique l'est un peu moins! 

Le montage se fait à la colle cyano. Il faut finaliser au milliput pour rattraper les largesses du chanfreinage.

wip-trident2.jpg


On passe aux tiges extérieures. Le principe est identique à celui utilisé pour les tiges centrales. Il y a juste une difficulté en plus. Il faut deux pièces pour créer la forme 2D de la lame (pièce en forme de harpon sur la photo du dessus).
Ces deux pièces sont collées l'une sur l'autre mais l'épaisseur reste faible. Une nouvelle fois, je viens travailler au milliput pour donner le volume.

Je peux maintenant terminer l'assemblage comme décrit plus haut. Les ultimes finitions sont faites au tamiya putty.

DSCN2974
 

Dans le cas présenté ici, le sujet est très précis, mais la technique est transposable pour toute sorte d'arme. Le laiton se travaille facilement avec un simple morceau de papier de verre/lime. Il faut juste procéder avec méthode et un bon outillage (pinces, dremel pour gagner un peu de temps tout de même). 

20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 00:07

De retour du GD Allemand (bon ok une semaine après) qui s'est déroulé à Cologne, je vais profiter de ma participation pour faire une vraie mise à jour. J'étais venu avec une seule nouveauté : un homme-bête (c'est comme un homme-lézard mais en plus stupide) de Khorne.
La pièce a été sculptée par Guillaume Lemas et comporte de nombreux détails qui ne m'ont pas forcément simplifié la peinture (sérieux mec je crois que t'as réussi à inventer des muscles^^). Fin bref, l'échéance du GD approchant, j'ai malgré tout réussi à boucler la peinture dans les temps.

Dans le cadre du concours, la pièce repart avec un bronze dans la catégorie Figurine individuelle Warhammer. Ce qui laisse ses deux papas dans un état de grande satisfaction tant le niveau de la compétition était relevé.

DSCN2767

DSCN2768

DSCN2769

DSCN2770

 


Je ne m'étend pas sur la peinture étant donné que c'est toujours un processus assez chaotique chez moi. Le rendu final me satisfait même si je sais qu'il y a quelques faiblesses techniques.

Je préfère vous parlez du socle. Niveau composition, c'est ce qu'on peut faire de plus simple. Roche et arbre sont deux valeurs sûres en matière de soclage. A défaut d'originalité j'ai essayé de travailler un minimum les lignes de force (pentes du volume rocheux, tronc et branches principales) et l'équilibre des éléments.
Niveau peinture, c'était l'occasion rêvée pour étrenner l'aérographe acquis en début d'année. Les deux photos qui suivent sont assez explicites. On voit bien le travail effectué en deux étapes principales : les bases aéros qui fixent les teintes et les nuances, puis le travail sur les détails réalisé au pinceau. Celui-ci a pour but de corriger le travail de lumière (ajout de point focaux) et faire ressortir les textures du socle.

 

socle wip1

Bases aéro

socle wip2

Après travail au pinceau

A l'issue de cet excellent week-end passé en Allemagne, j'ai décidé (mais on m'a beaucoup aidé :p) de participer au GD anglais. Celui-ci aura lieu le 23 septembre. J'aimerais au moins venir avec une nouveauté. Il me reste donc 5 semaines pour sortir une pièce. Cette fois ce sera une figurine tirée de la gamme Seigneur des Anneaux histoire de changer un peu. Et comme je suis maso (private joke), ce sera un elfe.

4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 17:16

 

ou comment j'ai la flemme de faire un vrai update^^
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 18:48

Infinity-dieuj-0327.JPG

Enfin !! Il était temps de retrouver le chemin de l'établi, de ressortir les 8404 de leurs étuis dorés et de retrouver le plaisir simple de la peinture. A vouloir gagner des concours, à vouloir être reconnu dans le milieu, j'avais un peu perdu de vue le côté ludique de cette passion. On a tendance à oublier que pour le commun des mortels on est juste des geeks, et que même si c'est joli aprés tout ce n'est QUE de la figurine.

Cà fait des semaines que je retourne timidement dans mon atelier, je fouille dans mes tiroirs, dans mes rabiots, je commence des petits projets que je ne finis pas. Au bout d'une heure, j'arrête. Je trouve çà moche et j'me dis que je n'aurais jamais de projet viable pour le GD. Alors il y a 2 semaines j'en ai eu raz le bol et j'me suis dit "merde fais un truc simple qui prend pas la tête, de la figurine de jeux un peu classe, au pire tu pourras les vendre" . Dans mes tiroirs j'ai retrouvé des références EDEN et j'ai eu le déclic. Ô plaisir simple et joie fugace, j'ai enchainé trois figurines dans le weekend, futurama en fond, j'étais un homme heureux.

Le plaisir de peindre étant revenu, j'ai attaqué hier une petit infinity qui passait par là. 

Pour une fois, je fais profiter de ma palette:

Le vert de la tunique : base 50/50 traitor green P3 + scaly green GW ombres avec du beaten purple P3 puis avec du ombral umber P3. Pour les lumières, je monte le mélange de base avec du menoth white base puis du blanc.

Le pantalon: base en jack bones P3 ombre base + umbral umber lumières menoth white base et blanc.

Bracelet: base greatcoat grey P3 + une pointe de scaly green ombres base plus noir, lumières base plus blanc .

 

Et maintenant place à ma petit bande d'isc qui est à vendre. Je la vends 240 euros les 7 figurines. J'ajouterais prochainement le drone volant et je vais reprendre le socle du green mamuschi. Contactez-moi si vous êtes intéressé.

 

Dieuj'

 

Eden-dieuj 0285Eden-dieuj 0311Eden-dieuj 0315Eden-dieuj 0322Eden-dieuj 0275

22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 01:09

Et voilà la suite de nos aventures finecastiques (l'expression n'est pas de moi mais j'accroche grave!). J'ai donc ajouté une tête à notre vampire. Vous noterez que j'ai conservé la tête d'origine, je lui ai juste "un peu" retouché le profil moyennant 2-3 coups de scalpel.

 

3

Les membres supérieurs sont voués à être totalement resculptés, aussi je procède comme pour une sculpture intégrale: armature (ici liée au tronc), gainage duro puis fimo. Je peux alors démarrer la sculpture proprement dite.

 

4

5

edward-sparkle

*TROLL* :p

Là j'ai un peu trop poussé les détails de l'anatomie vu que tout sera recouvert par une épaisse armure. Mais bon un peu d'exercice ne fait pas de mal :)

Je termine par un visuel du visage. Je ne me préoccupe pas trop du volume de la tête étant donné qu'un casque viendra cacher les irrégularités.

6

 

Prochaine étape : l'armure...

9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 01:44

Hello tout le monde!!

La saison des GD va bientôt redémarrer (et oui juillet c'est plus très loin), il est donc temps de se remettre à bosser histoire de ne pas se retrouver mi-octobre à se demander "Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir peindre pour le GD?" 

J'ai plein d'idées en tête, plein de truc démarrés aussi mais là je voulais me faire plaisir sur une entrée indiv'. Et je reste sur mon sujet de prédilection à savoir du vampire.
Comme je l'ai dit le but étant de se faire plaisir, je vais repartir sur de la conversion dite lourde (à l'instar de mon corsaire elfe noir). Toutefois entre temps est apparu... Finecast!! (nan ne partez pas je promet que la suite est intéressante :p ) 

Certains petits malins ont bien compris les possibilités de ce nouveau matériau (chez GW). Je pense bien sûr à l'inquisitrice de Wolidor. Je pars donc dans une optique similaire à savoir que quasiment toute la moitié supérieure devrait être resculptée.

J'ai décidé de partir de la figurine de vampire ailé éditée par GW. Je la trouve globalement très moche mais je l'ai redécouverte il y a peu et la pose offre pas mal de possibilité et devrait surtout me permettre de sortir une pièce très dynamique. 

Mais assez blablater, place aux photos:

1

 

2

 

Le travail effectué pour l'heure est surtout un travail de nettoyage. D'ailleurs il faut que je retire encore de la matière au niveau de la cape. Le but étant de ne pas se faire piéger par une partie solide lorsqu'on viendra travailler des ajouts de pâte.

Pour ce qui est du socle, on a récemment appris que le concours français jouirait des mêmes restrictions que les éditions étrangères, c'est-à-dire socle d'origine pour tout le monde.
Je vais surement pas tarder à démarrer le socle avec un premier problème : faire tenir ce chevalier vampirique sur une base de 20x20mm !! Je pense donc m'orienter vers des solutions de socles aériens telles que celles adoptées par Blabla sur ces dernières pièces ..avec des petites surprises en prime!! 

24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 15:27

Bonjour,

 

Je ne viens pas vous promettre une nouvelle fois des efforts sur la mise à jour réguliére de ce blog. Non, il est clair que l'on est totalement à la ramasse. Aujourd' hui, je viens simplement vous faire la review du nouveau Kit Tyranide plastique de chez Games, le Tyrannofex / Tervigon. 

Sans plus attendre, déballons cette énorme boîte de 46 euros, un prix qui reste dans la moyenne des derniers kits "monstres" de la firme anglaise. 

 

Tervigon 0094

Tervigon 0095

Le kit se compose de trois grappes, du guide de montage et du socle oval réglementaire. 

Tervigon 0080

Tervigon 0081

Tervigon 0082

Tervigon 0083

Tervigon 0084

 

Comme son nom l'indique, ce kit vous permet d'assembler au choix deux énormités Tyranides avec différents choix de bras. La qualité des kits plastiques est encore une fois au rendez vous. Les lignes de moules sont discrètes et leurs positionnements bien pensés. Néanmoins, le kit est moins fourni en quantité d'options qu'un Carnifex par exemple. Il faudra vous contenter de deux choix de tête et d'un seul choix de carapace. Pour les petits malins (comme moi ) qui avaient envisagé d'utiliser les têtes supplémentaires du même Carni, passez votre chemin. En effet, le Tervigon est beaucoup plus gros.

Exemple en images:

Tervigon 0085

Tervigon 0096 

Deuxiéme bémol, je trouve que certains détails manquent de finition, je pense au gros canon du Tyrannofex et à l'ouverture sur le ventre du Tervigon. 

Le kit reste cepandant de bonne facture, Games nous avait seulement habitué à mieux .

Pour finir je vous laisse avec un florilége d'images. 

A bientôt ... ou pas 

Dieuj'

Tervigon 0086

Tervigon 0087

Tervigon 0088

Tervigon 0089

Tervigon 0090

Tervigon 0091

Tervigon 0092

Tervigon 0093

Tervigon 0097

Tervigon 0099

29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 10:00

En attendant que je parvienne à faire des photos convenables de la pièce, je propose de vous détailler la réalisation du socle. Ah oui, juste pour ceux qui n'auraient pas suivi, je parle du stryge que j'ai présenté au GD italien 2011 et qui repart avec l'or en Open!

 

Allez c'est parti...

 

Tout démarre avec une idée

 

Sur mes dernières pièces, je m'efforce de plus en plus de trouver des compositions qui s'écartent des codes habituelles de la figurine (comprendre un personnage en pied planté au milieu d'une base horizontale). Attention, je ne dis pas non plus que ce que je fais est d'une originalité sans égale étant donné que je m'inspire pas mal des travaux d'autres figurinistes. Mais revenons-en à notre vampire.

Je voulais représenter une créature acculée se promenant au sommet d'une voûte. Une ambiance de crypte, et la lueur d'un flambeau dévoilant la bête, bref quelquechose de très cinématographique.

Pour tout vous dire, à l'origine il s'agissait même d'une idée de diorama mais que j'ai recyclé pour une pièce individuelle pour des questions de temps (c'est aussi pour çà que le décor est réduit au strict minimum).

 

Une image étant plus parlante que des mots voilà le premier jet:

 

ebauche.jpg

 

Les parois sont en balsa. La voûte en carton fin pour tester la position. Je m'en servirais comme patron pour le coffrage à venir.

 

La main à la pâte

 

Comme expliqué à l'instant, je me sers de mon patron en carton pour découper le coffrage dans du plastique souple (ici celui d'une bouteille). Je fais le montage à la cyano car le plastique à tendance à reprendre sa forme plane (loué soit l'activateur!!). J'assure la solidité et l'étanchéité avec une colle en pâte ("ni clou ni vis" pour ne pas la citer) qui se dilue bien à l'eau.

 

coffrage.jpg

 

Je coule un mélange de plâtre fin et de plâtre-résine afin d'obtenir un matériau solide mais que je pourrais venir travailler à sec sans trop de peine.

 

coulee.jpg

 

1ère erreur: Oui première car j'ai accumulé pas mal de conneries sur ce socle. Mais au moins çà me servira de leçon pour les prochains.

A posteriori, je me suis rendu compte que j'aurais dû prévoir une réservation à l'intérieur de l'espace de coulée. J'aurais gagné beaucoup de poids en ne mettant du plâtre qu'à la périphérie ce qui m'aurait épargné des problèmes d'équilibre de l'ensemble.

 

Une fois le plâtre sec, le coffrage s'enlève facilement. Comme on le voit sur la photo suivante, la pièce peut être gravée (ici pour figurer des briques). De même, elle se dégrade facilement avec une pince coupante par exemple et offre une texture assez intéressante (partie supérieure).

 

habillage.jpg

 

L'habillage des murs est lui aussi réalisé en plâtre. J'ai utilisé cette fois des morceaux rectangulaires découpés dans une plaque de quelques millimètres d'épaisseurs. Je "viellis" la surface en l'abimant avec différents outils (scalpel, papier de verre, etc)

 

L'un des objectifs lors de la réalisation de ce socle, était de ne pas utiliser de milliput. Aussi, le reste du travail allait se faire au sculpey (firm). Ainsi, j'ai réalisé le mur de gauche, lisse qui devait accueillir une fresque et la colonne (et ses décorations) qui soutenait la voûte.

Comme pour une sculpture classique, on donne les volumes principaux avant d'apporter les détails. Pour mon confort, j'ai fais plusieurs cuissons.

 

2ème erreur: Même si les matériaux employés passaient au four, j'aurais dû me limiter à une ou deux cuissons maxi. Les expositions multiples ont fragilisé le plâtre qui s'est émoussé au fur et à mesure de la manipulation du socle. J'ai donc perdu une partie du travail de texture fait sur les tranches.

 

etape1.jpg etape2.jpg

etape3.jpg 

 etape4.jpg

 

etape5.jpg

 

J'ai également découvert que le sculpey cuit s'abimait de la même façon que le plâtre et offrait à peu près le même type de texture irrégulière.

 

3ème erreur: Malheureusement, il s'émousse tout comme le plâtre!

 

Comme vous pouvez le voir, le style donné à la colonne est un emprunt à l'ordre corinthien. Les squelettes sont inspirés du travail d' Edgar Skomorowski pour Forge World.

 

Je reste moyennement satisfait du résultat final qui manque un peu de personnalité. Seul les poses des squelettes ont été développées. J'aurais vraiment souhaité avoir plus de temps pour créer des saynettes un peu plus intéresantes. Idem pour la fresque qui se contente de reprendre des éléments d'une fresque de Raphaël trouvée au hasard de mes errances sur Internet.

 

Que la couleur soit (enfin couleur faut le dire vite!)

 

final-socle.JPG

 

Ce qui nous amène directement à la 4ème erreur!

Lors de la mise en couleur, la peinture n'accrochait pas du tout sur les parties sculptées en sculpey malgré la double sous-couche (noire puis blanche).

Je suspecte l'usage de vaseline (très efficace pour travailler un pain de sculpey vieillissant) sur ces zones d'être responsable du phénomène.

Fort heureusement, l'ambiance sale et sombre du décor m'a permis de rattraper les principaux défauts de peinture.

 

Pour information, toute la peinture a été réalisé au pinceau. Même s'il s'agit de mon outil de prédilection, j'avoue qu'il a ses limites pour ce type de travaux. L'aérographe permet un travail de lumière plus global qui manque actuellement sur ma pièce. De même, l'intégration de l'ombre portée, même si j'en suis assez content, aurait été simplifiée avec un aéro.

 

Voilà j'espère que ces quelques retours d'expérience permettront à certains de tenter de nouvelles choses en matière de soclage. Quant à moi je file m'acheter un aéro...

Présentation