Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 06:14

 "Tout vient à point à qui sait attendre!": voilà bien un adage qui n'a nulle autre utilité que de justifier ma flemmardise chronique :p Avec un peu de retard voici donc la suite de la review consacrée à la gamme Citadel Finecast. Au programme, cette fois-ci, la préparation des pièces résines et un comparatif avec leur équivalent métal.

 

Les différences démarrent dès l'achat du blister. La face avant transparente laisse désormais place à une photo de la pièce peinte.

 

blister.jpg

 

A l'arrière du blister on retrouve une coque transparente qui laisse entrevoir le produit. La première chose que l'on constate c'est que la figurine est maintenant disposé sur une grappe. Il est donc plus simple d'inspecter les pièces qui se trouvent à l'intérieur. Toutefois, l'autre côté de la grappe reste invisible. La deuxième chose que l'on constate, c'est le prix. En l'occurence, il passe de 11,25 euros (intégrant 10% de réduction car acheté chez un revendeur) à 15 euros.

M'étant éloigné du jeu, l'importance de cette augmentation est pour moi toute relative. Cependant, je ne peux m'empêcher de penser à la difficulté croissante de monter une armée même si en parallèle GW propose de plus en plus de kits plastiques.

 

blister2.jpg

 

Les photos qui suivent permettent de comparer les pièces résines à leurs équivalents en métal. La première image montrant la grappe laisse présager a priori plus de travail de préparation. Et si il est vrai que le nombre de carottes est plus important (idem pour les lignes de moulage même si cela doit varier selon les blisters), les retirer devient beaucoup plus aisé. L'usage d'un simple x-acto permet de faire le plus gros du travail. Comme avec une résine habituelle, on peut affiner en grattant toujours avec une lame d'x-acto.

Les articles publiés par GW déconseillent l'utilisation d'une lime pour ce travail. Personnellement, j'aurais tendance à malgré tout soigner la finition avec une lime aiguille ou du papier de verre tant que le grain utilisé reste suffisament fin.

Je met juste un bémol à la facilité de nettoyage des pièces. La résine étant souple, il est moins facile de trouver des appuis lors de la manipulation des pièces a fortiori sur des figurines comportant des mèches, pics ou tout autres détails de ce style et suceptibles de casser.

Pour les mêmes raison, il est parfois délicat de faire disparaitre une ligne lorsqu'elle se trouve sur une partie souple.

 

contenu.jpg

corps.jpg

arme1.jpgarme2.jpg 

Les vues détaillées ci-dessous font apparaitre encore quelques problèmes de bulles. Elles sont plus marginales que sur mon précédent achat mais la resculpture inhérente reste tout aussi rébarbative!

 

defaut-arme2-copie-2.jpg

bulles2.jpg

 

En comparaison voici le seul gros défaut (nécessitant resculpture) que j'ai eu en près de quinze ans.

 

metal.jpg

 

Un autre problème qui apparait est la torsion des pièces. Ce problème était déjà présent avec la gamme métal. Cependant, il était très simple à corriger. Avec le passage à la résine, l'opération deviendra un peu plus complexe dans le sens où il faut travailler avec la chaleur. Etant peu familier de ce genre de technique, je n'ai pas encore eu l'occasion de m'y essayer.

 

tetes.jpg

 

Je conclus cet article avec le visuel des deux figurines côte à côte. GW nous annoçait une qualité de sculpture supérieure et des figurines plus détaillées. A titre personnel, je trouve le gain plutôt anecdotique. Losque l'on compare les deux côtés de la photo, on constate surtout un gain en lisibilité (cà vaut également pour les éventuelles faiblesses de la sculpture qui ressortent d'autant plus!)

 

final.jpg 

Je n'ai pas encore procéder au collage de mes pièces mais si elle se comporte comme une résine traditionnelle, la résine Finecast devrait offrir une facilité de montage supérieure comparée au métal. Si on y ajoute son faible poids, je pense qu'elle aura sur tout son intérêt pour les grosses pièces telles que monstres ou machines. La légereté est pour moi plus un désagrément lorsque je peinds une petite pièce (piéton 30mm par exemple).

 

L'autre avantage que j'y vois c'est la simplicité de conversion. Avec l'arrivée de cette nouvelle matière, j'attends vraiment de voir des transformations plus ambitieuses.

A ce sujet, j'ai essayé de passer des pièces au four. La résine se comporte assez bien. Elle reste stable à 120° (durée de cuisson : 20 min). Mais étant donnée qu'elle se ramollit à la chaleur, il faut faire attention au poids des pièces ajoutées ou sculptées et éviter les montages en porte-à-faux.

Le poids des pièces n'étant plus un problème, j'espère également voir des compositions beaucoup plus aériennes.

 

En conclusion, même si ces avantages sont bien présents, je dirais qu'à l'heure actuelle ils ne compensent pas tous les problèmes liés à la préparation qui étaient moindres avec la gamme métal.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Desru 17/06/2011 11:49


Mouais donc Finecast, pas de quoi s'émerveiller pour le moment.

Franchement les bulles c'est quand même super contraignant.C'est un sacré pas en arrière.

J'espère que la qualité va s'améliorer car la résine c'est quand même bien plus pratique que le métal.


Présentation